1907-1912 / « Les années Titanic »
-
L’année 1907 voit naître le gigantesque projet de construction des trois paquebots de la classe Olympic, commandés par le président de la White Star Line, Joseph Bruce Ismay. La conception et la réalisation de ces trois transatlantiques géants, baptisés Olympic, Titanic et Gigantic, sont alors confiées à Thomas Andrews, qui comprend rapidement que ces trois paquebots représenteront le couronnement de sa carrière.

Les plans des deux premiers sister-ships, l’Olympic et le Titanic, sont exécutés par les ingénieurs de Harland & Wolff, sous la direction de Alexander Montgomery Carlisle, beau-frère de Lord Pirrie, directeur général des chantiers et responsable des aménagements et des dispositifs de sauvetage. Thomas Andrews le seconde d’abord comme chef dessinateur et architecte naval, mais Carlisle prenant sa retraite en 1910, Andrews est rapidement propulsé au poste de directeur général, ce qui fait de lui le successeur désigné de Lord Pirrie à la tête de l’entreprise.

Les premiers plans, soumis à Bruce Ismay, sont approuvés en juillet 1908. Dans la foulée, l’Olympic est mis en chantier au mois de décembre, suivi par le Titanic en mars de l’année suivante.

Cependant, l’année 1908 apporte aussi un bouleversement dans la vie privée de Thomas Andrews. En effet, le 24 juin, il épouse Helen Reilly Barbour, fille d’un administrateur de Harland & Wolff. Peu de temps après, ils s’installent à Dunallan, au numéro 12 de la Winslow Avenue, à proximité immédiate des chantiers.

Deux ans plus tard, le 27 novembre 1910, Helen donne naissance à une petite fille du nom d’Elizabeth Law Barbour Andrews, que ses parents surnomment rapidement Elba, à cause de ses initiales. Quelques semaines avant son accouchement, Andrews a emmené son épouse effectuer une visite nocturne du Titanic afin d’observer la comète de Halley – elle sera à sa proximité maximale de la Terre juste après la collision du Titanic avec l’iceberg, puis elle réapparaîtra en 1986, un an après la découverte de l’épave du navire…

Sur le journal intime de Helen Andrews figure un passage montrant l’affection que son mari porte aux hommes qui travaillent avec lui : « Un soir, alors que mon mari et moi nous trouvions dans les environs de Queen’s Island, nous avons remarqué une longue file d’hommes qui rentraient chez eux après le travail. Il s’est tourné vers moi et a dit : “Ce sont mes camarades, Helen.” Je n’ai jamais pu oublier le ton de sa voix lorsqu’il m’a dit cela, c’était comme si ces hommes lui étaient aussi chers que des frères. Plus tard, dans une occasion similaire, je lui ai rappelé ses paroles et il me répondit “Oui, ce sont vraiment mes camarades.” »


Le couple Andrews le jour de leur mariage
et devant leur maison de Belfast, avec leur fille Elizabeth
En 1910, Andrews a justement l’occasion de secourir l’un de ses camarades. Il s’agit d’Anthony Frost, plus connu sous le surnom d’Archie, qui a grimpé sur un échafaudage de 25 mètres de haut afin de sécuriser des planches en bois, alors que le vent souffle extrêmement fort. Au cours de la manœuvre, celui-ci est subitement pris d’angoisse et Andrews doit lui-même monter sur l’échafaudage pour fixer les planches et l’aider à redescendre.
Archie Frost est notamment l’un des membres du Groupe de Garantie de Harland & Wolff, supervisé par Thomas Andrews. Ce comité, qui regroupe neuf ingénieurs* spécialisés chacun dans un secteur précis de l’architecture navale, se trouve à bord de chacun des nouveaux paquebots construits par la firme lors de leurs voyages inauguraux, dans le but d’observer les manœuvres de l’équipage, de résoudre les problèmes éventuels et de recommander des améliorations sur les vaisseaux en construction. Andrews a ainsi accompli trois voyages, à bord de l’Adriatic, de l’Oceanic et de l’Olympic. Il doit également effectuer celui du Titanic, prévu au début de l’année 1912.


La construction du Titanic

2 commentaires:

Sha're a dit…

“Oui ce sont vraiment mes camarades.”
Je trouve toujours aussi émouvante sa réaction.
Très jolies photos du Titanic et de sa petite famille.

Anonyme a dit…

magnifiques photos, et encore une fois! Un immense respect à cet homme!
ton blog est magnifique et tres complet!

Sonia